HomeParti    Jeunesse    politique    Economie    droits de l'Homme    Nouvelles    politique internationale    Mouvement des travailleurs    mouvement des femmes    culture et l'art   

dévoilent les mails secrets entre Damas et Téhéran

Mots clés : Anonymous, Syrie, Iran, Assad El-

Anonymous, un groupe de pirates informatiques, a révélé dimanche la teneur de courriels ultraconfidentiels sur une aide de plus d'un milliard de dollars que Téhéran aurait récemment accordée à Damas pour contrer les sanctions financières internationales
Des hackers ont intercepté les correspondances secrètes entre la Syrie et l'Iran, deux États parias. Anonymous, un groupe de pirates informatiques, a révélé dimanche la teneur de courriels ultraconfidentiels sur une aide de plus d'un milliard de dollars que Téhéran aurait récemment accordée à Damas. À en croire ces documents, la République islamique chercherait ainsi à empêcher la banqueroute d'un régime ébranlé par les sanctions internationales et à assurer la survie de Bachar el-Assad .
Selon le quotidien israélien Haaretz, qui a révélé l'affaire, le groupe de hackers aurait piraté les courriels de 78 proches collaborateurs du chef de l'État syrien. Parmi eux figure Mansour Azzam, le ministre chargé des Affaires présidentielles, auteur de deux des plus importants documents mis au jour. Dans le premier, daté du 8 décembre 2011, il rend compte au président Assad de discussions menées avec les membres d'une délégation iranienne de haut niveau .
Corridor aérien via l'Irak
À cette occasion, les responsables syriens auraient fait état de la gravité de la crise économique provoquée par les «troubles» actuels et évoqué leur difficulté à régler les salaires des dizaines de milliers de fonctionnaires, d'officiers, d'agents des services de sécurité et de membres de groupes paramilitaires utilisés dans la sanglante répression des opposants .
La délégation iranienne aurait alors proposé de verser à Damas une aide financière d'un milliard de dollars. Elle aurait aussi offert au régime, dont 20% des recettes proviennent du pétrole, de contourner l'embargo européen en achetant du brut syrien pour éventuellement le revendre à des pays tiers. Pour briser l'isolement syrien, elle aurait suggéré de mettre à sa disposition ses aéroports civils comme nouveaux centres de transit, ainsi que de créer un corridor aérien via l'Irak pour transporter des marchandises. Selon un deuxième document signé par Mansour Azzam le 14 décembre, un représentant de la banque centrale iranienne membre de la délégation en visite à Damas aurait enfin suggéré de partager avec le régime syrien le «savoir-faire» accumulé par l'Iran sur le front financier pour contourner les sanctions financières internationals .
des anonymous nommés cia!
Le 14/02/2012 à 00:56 Alerter Répondre
Vigipirate
Ah la blague! Quel scoop! le secret le mieux gardé, Téhéran aide damas
Pas besoin de hacker, juste de savoir lire
Et oui c'était dans les journaux arabophones il y a un mois environ lors d'une visite d'un haut responsable iranien à Damas. Il a annoncé une aide à la Syrie d'environ 2 milliards de $ sous forme d'aide directe, d'achat de la production agricole syrienne, de son pétrole et d'entraide pour contourner les sanction arabo-occidentales ,
Pas de quoi fouetter un chat
Le 13/02/2012 à 20:11 Alerter Répondre
max martin 1
intox…?
visiblement les sunnites veulent prendre le pouvoir en Syrie... si les chiites aident bachar
Ne JAMAIS mettre les pieds dans ce nid
Le 13/02/2012 à 15:42 Alerter Répondre
mohamed benallal
Son « plan de paix » rejeté par la Russie et la Chine, la Ligue arabe à direction - pour un mois encore - qatarie poursuit sa fuite en avant. Non sans à-coups : le 8 février Ban Ki-moon annonçait que Nabil al-Arabi, secrétaire général de la Ligue, envisageait très sérieusement de reconduire la mission des observateurs en Syrie (voir notre article « Palinodie, suite et fin ? La Ligue arabe veut renvoyer ses observateurs en Syrie !« , mis en ligne le 9 février). Mais dimanche 12 février, les ministres de la Ligue annonçaient qu'ils mettaient fin à la mission. Quelques heures plus tôt, le chef de la mission, le général soudanais Mustafa al-Dabi, annonçait sa décision, sans en préciser les raisons, même officielles. A vrai dire, on peut supposer qu'al-Dabi, dont le rapport avait été successivement approuvé puis critiqué et désavoué par la direction de la Ligue, a compris qu'il n'y avait rien d'honnête ou de conséquent à attendre de ses « employeurs », et a, en quelque sorte, précédé la décision de la Ligue .
Hystérie & impuissance
Du reste, c'est une véritable « déclaration de guerre » que la Ligue arabe vient d'adresser à Damas, depuis Le Caire, ce dimanche, via un communiqué official .
-Elle va demander au Conseil de sécurité « d'adopter une résolution pour la formation d'une force de maintien de la paix arabo-onusienne conjointe pour superviser l'application du cessez-le-feu) .
-Elle appelle ses membres à rompre leurs relations diplomatiques avec la Syrie, ce qu'ont déjà fait les pétro-monarchies du Conseil de coopération du Golfe. Elle recommande aux autres nations du monde de rompre pareillement leurs relations. Idem pour les organisations internationals .
-Elle entend fournir une aide politique et matérielle à l'opposition radicale type CNS, et prétend organiser une aide « humanitaire« , en liaison avec l'ONU, en faveur de la population syrienne, histoire de légitimer une éventuelle intervention internationale, exactement comme en Libye .
-Elle veut intensifier les sanctions économiques contre la Syrie
Déclaration de guerre, donc, mais guerre purement virtuelle : la constitution d'une force arabo-onusienne restera évidemment une chimère tant que la Russie et la Syrie n'auront pas donné leur accord. Lundi 13 février, Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, a déclaré que son gouvernement étudierait cette proposition de déploiement de forces arabo-onusiennes, mais qu'il voulait que soient « clarifiés » certains points, notamment l'acceptation par les groupes armés d'un vrai cessez-le-feu - ce qui n'est pas demain la veille. »Pour déployer une force de maintien de la pays, a notamment dit Sergueï Lavrov, il faut l'autorisation de la partie qui reçoit, tout d'abord. Deuxièmement, pour envoyer une mission de maintien de la paix, comme on l'appelle dans le jargon de l'ONU, il faut qu'il y ait une paix à maintenir ». Et les groupes radicaux que soutient le Qatar sont dans une logique de guerre : « Les groupes armés qui combattent le régime syrien n'obéissent à personne et ne sont contrôlés par personne » a observé le ministre russe, qui ne croit pas plus qu'Infosyrie à la réalité de l'ASL coordonnant les actions de guérilla pour le compte du CNS .
On se rappelle que le Qatar avait, voici quelques semaines, déjà proposé le déploiement d'une force militaire purement arabe. Quant à la rupture des relations diplomatiques, il est plus que douteux que l'ensemble des gouvernements y défère. Déjà le Liban et l'Algérie ont exprimé publiquement leurs réserves sur tout ou partie du texte adopté dimanche par la Ligue .
En fait, ces décisions de dimanche portent la marque de l'activisme, et disons même de l'hystérie, des dirigeants du Qatar, qui font un forcing avant de devoir passer la main à l'Irak, nouvelle nation dirigeante de la Ligue arabe à partir de mars. Hystérie impuissante, pour les raisons que nous venons d'exposer .
Le représentant syrien auprès de la Ligue, Youssef Ahmad, a employé, comme nous, le mot « hystérie » pour qualifier l'attitude des représentants arabes sous sujétion qatarie et séoudienne, et répété que leur décision constituait une nouvelle violation de la charte de l'organisation pan-arabe. Il a rappelé que la Syrie s'était, dès sa suspension, déclarée non concernée par des décisions prises en son absence. Et Youssef Ahmad a appelé les Etats arabes soucieux de leur indépendance ainsi que de la sécurité du monde arabe à contrer les menées de certains gouvernements désireux de prendre durablement la direction du monde arabe, en étroite relation avec les Etats-Unis et l'Occident en general .
Dans un mois, le Qatar perdra donc la direction de la Ligue arabe au profit de l »Irak, et l'organisation pan-arabe devrait dès lors chanter une autre chanson, ou au minimum mettre en sommeil les mesures annoncées ce dimanche au Caire. Mais une scission de la Ligue parait inévitable à terme.
Le 13/02/2012 à 14:18 Alerter Répondre
Georges732
Quelle scission pronostiquer vous: Chites contre Sunites
Le 13/02/2012 à 18:05 Alerter Répondre
freddy dechamps
a vous lire, si j'ai bien compris, tout cela est orchestré par les occidentaux et les USA, finalement, ASSAD est le BON, l'occident, FRANCE GRANDE BRETAGNE ALLEMAGNE, sont la BRUTE, et le USA le MECHANT!!!!!!personnellement je me fous totalement de se qui se passe dans ce pays , mais massacrer des civils je ne crois pas que se soit trés démocratique, et faire alliance avec des individus du style de AMADINEDJAD ça sent mauvais
Le 13/02/2012 à 18:34 Alerter Répondre
fa bo
<< a vous lire, si j'ai bien compris, tout cela est orchestré par les occidentaux et les USA, finalement, ASSAD est le BON, l'occident, FRANCE GRANDE BRETAGNE ALLEMAGNE, sont la BRUTE, et le USA le MECHANT >>
Il argumente, expose des faits, analyse la situation dans son ensemble, etc.! Contrairement à ceux qui disent le contraire: que l'Iran, Assad, etc. sont des grands méchants qu'il faut faire tomber... Et lui ne dit pas que Assad est un bon, vous avez vu ça ou? Il ne résume pas tout à "eux sont bon, eux sont méchants"!
<< mais massacrer des civils je ne crois pas que se soit trés démocratique >>
100'000 morts, au minimum, en Irak, ça vous dit quelque chose? Ah non mais ça, c'est exporter la démocratie, pardon! Ahah c'est ça votre argumentation pour contredire le commentaire auquel vous répondez ?
<< et faire alliance avec des individus du style de AMADINEDJAD ça sent mauvais >>
Et que dire des alliances US avec les monarchies Arabes? Des pays bien plus dictatoriaux que l'Iran? Hein? Que dire des USA qui c'était allié avec Saddam pour combattre l'Iran? Que dire des USA qui ont mis au pouvoir Pinochet? Que dire des USA qui ont soutenu Khadafi de longues années? Et la liste est encore longue…
Et encore une fois, c'est quoi vos arguments pour dire que sa mauvais? Que "c'est un méchant dictateur"? Mais vous avez quelque chose de concret?
Le 13/02/2012 à 19:24 Alerter Répondre
Daniel Besson
Très bien, mais où peut-on voir les documents et qui nous prouve que ce sont bien de vrais documents et non un montage ?
Le 13/02/2012 à 14:08 Alerter Répondre
Paul Meirion
Il est de notoriété publique que des mercenaires iraniens, des membres du Hezbollah et autres sbires du régime des Mollahs font partie de ceux qui attaquent la population civile syrienne .
Il ne faudra donc pas non plus être surpris lorsque le Hezbollah élargira la guerre au Liban
Quand au "corridor aérien", on ne voit pas pourquoi il devrait survoler l'Irak, étant donné que les gouvernements islamistes turc et iranien actuels s'entendent comme larrons en foire
Le 13/02/2012 à 12:13 Alerter Répondre
fa bo
<< Il est de notoriété publique que des mercenaires iraniens, des membres du Hezbollah et autres sbires du régime des Mollahs font partie de ceux qui attaquent la population civile syrienne. >>
Il est de notoriété publique de dire que des mercenaires du Qatar, accompagné de force occidentale, sont dans les rang de la "résistance Libyenne", et que c'est donc plus un coup d'Etat qu'autre chose!
Vous voyez, c'est facile de dire "n'importe quoi", sans argument, sans rien de concret, sans preuve... Mais bizarrement, c'est toujours les mêmes, et le même "camp", qui développe une argumentation aussi ridicule.... Vous avez une explication à ce phénomène ?
Le 13/02/2012 à 19:28 Alerter Répondre
Copperhead
Rien d'étonnant dans cette information
Pour replacer l'information dans le contexte de la situation en Syrie il faut se rappeler (ou savoir) que la famille Assad est membre de la secte des Alaouite, secte de l'islam chiite ultra minoritaire, qui contrôle le pays, avec une main de fer, depuis 1970 en favorisant certaines communautés (les chrétiens notamment) et opprimant les autres, principalement les sunnites, majoritaires …
Les Iraniens étant les chefs de file des Chiites rien d'étonnant qu'ils soutiennent Assad en Syrie (de même que le Hezbollah - chiite également - au Liban .
Cela fait déjà des mois que l'on rapporte la présence en Syrie de Gardiens de la révolution islamique Iraniens, les ulta durs, Sepah-e Pasdaran, venus "aider" Assad à réprimer les révoltes .
Le 13/02/2012 à 11:05 Alerter Répondre
Arabic News
J'ai déjà entendu ça directement des dirigeants Iraniens et syriens, c'est ou la surprise dans tous ça. Entre l'Iran et la Syrie il y a des accords de défense. La Syrie à aider l'Iran lors des sanctions et la l'Iran fait la même chose .
En plus l'Iran sait bien que la tête de l'Iran est voulu. Et la Syrie représente juste un passage pour chasser le requin .
Le 13/02/2012 à 10:28 Alerter Répondre
Manu F
Mossad certainement, Anonymous certainement pas
Le 13/02/2012 à 10:22 Alerter Répondre
Copperhead
@Manu F
"Maussade"
Non ce sont les extraterrestres de Proxima du Centaure, bien sûr
Le 13/02/2012 à 11:11 Alerter Répondre
Jean-Francois Morf
Bachar est en train de bombarder des musulmans.
L'Iran encouragerait-il le bombardement de musulmans ?
Il ne s'agirait que d'une entraide entre un Ayatollah multi-milliardaire et un Assad multi-milliardaire, tous deux décidés à se débarrasser des "squatters" de leur pays, (l'Iran et la Syrie), qu'il considèrent comme leur propriété privée?
Les Anonymous, c'est pratique pour lancer des bruits!
Le 13/02/2012 à 10:17 Alerter Répondre
Olivier Blo
Partout dans le monde les musulmans se font tuer en premier lieu par d'autres musulmans... ceci n'est donc pas nouveau.
Cherchez par exemple la liste des conflits violents entre chiites et Sunnites…
Le 13/02/2012 à 10:36 Alerter Répondre
Copperhead
@Jean-Francois Morf
L'Iran, Chiite, n'a rien contre le massacre de musulmans Sunnites, voir les massacres inter communautés en Irak ou au Liban (Hezbollah Chiite contre chrétiens et Sunnites)…
Les Assad sont les chefs de la secte Alaouite, secte Chiite ultra minoritaire en Syrie…
Le 13/02/2012 à 11:09 Alerter Répondre
Kasam Sami des vic
Hezbllah chiite contre chrétiens et sunnites c du n impotekoi va t imformer et ne parle pas du liban tu pige rien

http://www.lefigaro.fr/international/2012/02/12/01003-20120212ARTFIG00187-des-hackers-devoilent-les-mails-secrets-entre-damas-et-teheran.php

zurück

letzte Änderungen: 15.4.2016 9:31