HomeParti    Jeunesse    politique    Economie    droits de l'Homme    Nouvelles    politique internationale    Mouvement des travailleurs    mouvement des femmes    culture et l'art   

Le Monde.fr: "Le rapport de l'AIEA éloigne le scénario d'une attaque contre l'Iran"

La France souhaite "des sanctions" pour faire plier l'Iran sur le nucléaire



La publication du rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) évoquant de "sérieuses inquiétudes concernant une possible dimension militaire du programme nucléaire" de Téhéran, mardi 8 novembre, a suscité des réactions opposées au sein de la communauté internationale
Le ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, a affirmé, mercredi 9 novembre, que la saisine du Conseil de sécurité de l'ONU "s'impose". Selon lui, "le conseil des gouverneurs de l'AIEA doit condamner explicitement la conduite de l'Iran. Nous sommes décidés à réagir," a-t-il dit sur RFI, précisant que "la France est prête avec ceux qui le voudront à aller beaucoup plus loin dans des sanctions qui doivent être renforcées pour faire plier l'Iran". Pour le ministre français, l'arme nucléaire entre les mains de l'Iran représente toujours "une menace".

Il faut "mobiliser les grands pays et en particulier convaincre Chine et Russie qu'il est absolument indispensable de faire pression sur l'Iran pour que ce pays ne suive pas dans la voie de la dissémination nucléaire", ce qui "serait une catastrophe" pour l'humanité, a poursuivi M. Juppé. La Chine et la Russie continuent de soutenir Téhéran.


Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères par rfi

"SANCTIONS PARALYSANTES"

Du côté d'Israël, l'heure semblait à l'accalmie. La "sévérité sans précédent" du rapport éloigne pour le moment le scénario d'une attaque israélienne contre l'Iran, ont ainsi indiqué deux chaînes de télévision israéliennes. Ce document va permettre à Israël d'attendre "quelques semaines ou quelques mois" afin de voir si la communauté internationale se décide à prendre des "sanctions paralysantes" visant notamment le boycott total de la banque centrale iranienne ainsi que des exportations de pétrole, ont indiqué les chaînes privées la 2 et la 10, en citant des responsables.

Interrogé par l'AFP, le bureau du premier ministre, Benyamin Nétanyahou, s'est refusé à faire le moindre commentaire. "Nous étudions le rapport", s'est contenté d'affirmer un responsable, ajoutant qu'un communiqué serait publié "plus tard".

Plus tôt dans la journée, le ministre de la défense, Ehoud Barak, avait pour sa part déclaré à la radio publique qu'Israël "n'avait pas encore décidé d'une opération militaire contre l'Iran (...) Nous ne voulons pas de la guerre". Il répondait ainsi aux craintes, alimentées depuis une semaine par la presse, évoquant un débat au sein du gouvernement sur l'opportunité de frappes préventives contre les installations nucléaires iraniennes.

UN RAPPORT QUI ALIMENTE LES "TENSIONS"

Plutôt que la voie militaire, Washington et ses alliés espèrent avant tout utiliser le texte pour durcir encore leurs sanctions individuelles contre l'Iran. Un responsable américain a ainsi déclaré que les Etats-Unis pourraient imposer de nouvelles sanctions visant notamment des banques commerciales iraniennes ou des sociétés écrans, sans toutefois frapper pour le moment le secteur des hydrocarbures ou la banque centrale de la république islamique. "Je pense qu'on va assister à un durcissement des sanctions bilatérales", a-t-il confié.

Moscou juge ainsi que la publication de ce rapport a alimenté les "tensions" entre les grandes puissances et Téhéran. "Moscou ressent une forte déception et de l'incompréhension parce que le rapport de l'AIEA a été transformé en une nouvelle source d'accroissement des tensions autour des problèmes liés au nucléaire iranien", déclare le ministère des affaires étrangères, qui s'interroge sur "la capacité" de l'AIEA à "assurer la confidentialité" de ses documents.

Pékin, lui, premier partenaire commercial de l'Iran, demande aux autorités iraniennes de coopérer avec l'AEIA et veut privilégier la voie diplomatique.

zurück

letzte Änderungen: 15.4.2016 9:31