HomeParti    Jeunesse    politique    Economie    droits de l'Homme    Nouvelles    politique internationale    Mouvement des travailleurs    mouvement des femmes    culture et l'art   
Le drapeau national iranien

Le drapeau national iranien

Des hôtesses d’Air France refusent de se voiler lors des escales en Iran

Des hôtesses d’Air France refusent de se voiler lors des escales en Iran


plusieurs hôtesses d’Air France refusent d’avoir à porter le voile en atterrissant à Téhéran, vers laquelle la reprise des vols depuis Paris est programmée le 17 avril, a-t-on appris samedi auprès du syndicat de personnels navigants SNPNC, qui demande la mise en place d’un « volontariat ».
En vue de la réouverture de la liaison Paris-Téhéran, la direction de la compagnie aérienne Air France a diffusé une note interne obligeant le personnel navigant féminin à « porter un pantalon durant le vol, une veste ample et un foulard recouvrant les cheveux à la sortie de l’avion », a expliqué à l’AFP Christophe Pillet, élu du SNPNC au Comité central d’entreprise, confirmant une information du site francetvinfo.
« Tous les jours, nous avons des appels d’hôtesses de l’air inquiètes, qui nous disent qu’elles ne veulent pas porter le foulard », a affirmé ce responsable syndical. Lors d’une réunion du CHSCT vendredi, il a demandé à la direction, conjointement avec l’Unsa, de « mettre en place un volontariat » afin de ne « pas porter atteinte à la liberté de conscience » de certaines hôtesses.
« Mais la direction campe sur ses positions, alors que ça fait des mois qu’on l’alerte là-dessus. Elle parle de sanctions pour celles qui refuseront », a regretté M. Pillet. Selon lui, Air France « a le temps de recenser les personnels volontaires, qui pourraient suffire à assurer la liaison ».
Interrogée par l’AFP, Air France a expliqué que ses équipages étaient « tenus, comme tous les visiteurs étrangers, de respecter les lois des pays dans lesquels ils se rendent ».
« La loi iranienne impose le port d’un voile couvrant les cheveux, dans les lieux publics, à toutes les femmes présentes sur son territoire. Cette obligation, qui ne s’applique donc pas durant le vol, est respectée par toutes les compagnies aériennes internationales desservant la République d’Iran », souligne la compagnie aérienne.
Elle fait valoir que l’obligation de port d’un foulard dans certaines escales « n’est pas nouvelle », puisqu’elle fut appliquée notamment en Arabie Saoudite, et à l’époque où Air France desservait Téhéran.
Air France a annoncé en décembre la réouverture à partir du 17 avril de la liaison Paris-Téhéran, suspendue en 2008 à la suite de sanctions internationales contre l’Iran, à raison de trois vols hebdomadaires.
http://fr.timesofisrael.com/des-hotesses-dair-france-refusent-de-se-voiler-lors-des-escales-en-iran/


Quel crédit pour l'Iran ?


Marc SEMO 5 avril 2015 à 18:48

Malgré l'accord-cadre de jeudi, personne ne se fait d'illusions : le pays n'a pas renoncé à ses ambitions nucléaires.
Malgré ses ambiguïtés et ses limites, l’accord-cadre de Lausanne de mise sous contrôle du programme nucléaire iranien a le mérite d’avoir évité, au moins pour le moment, une rupture entre les Occidentaux et Téhéran qui aurait encore un peu plus déstabilisé un Moyen-Orient en plein chaos. Réelle percée dans le long bras de fer diplomatique commencé il y a douze ans, il constitue le premier pas d’un grand retour de l’Iran sur la scène internationale si, comme prévu, il est finalisé d’ici au 30 juin .
«Certains pensent qu’il faut soit se battre avec le monde, soit se rendre face aux grandes puissances ; nous croyons à une troisième option : la coopération avec le monde», a lancé le président réformiste Hassan Rohani, élu sur son engagement à trouver une solution pour la levée des sanctions étouffant l’économie du pays et qui a bénéficié du soutien du Guide suprême, Ali Khamenei. Ces mots sont ceux que veulent entendre de nombreuses capitales, et en premier lieu l’administration Obama, qui s’est engagée à fond dans ce dossier pour mettre fin à plus de trente ans de rupture diplomatique .
La question de fond n’en demeure pas moins la même : peut-on avoir confiance dans les engagements de la République islamique alors même que depuis le début elle avait toujours menti sur l’ampleur de ses projets nucléaires et de leur caractère clairement militaire ?
Nul ne se fait d’illusions, l’Iran n’a pas renoncé à ses ambitions nucléaires. La relance de son programme pourrait être d’autant plus facile que cet accord, prévu pour une durée de 10 à 15 ans, n’exige plus le démantèlement total de la filière d’enrichissement de l’uranium, comme le souhaitaient au début les «5+1» (les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne), mais seulement sa stricte mise sous contrôle entérinant le droit pour Téhéran de conserver des infrastructures .
Même s’il lui faudra désormais au moins un an pour se doter de la bombe – au lieu de deux à trois mois actuellement –, l’Iran reste un «pays du seuil», confortant ainsi son statut de nouvelle puissance régionale pilier d’un arc chiite qui s’étend de la Méditerranée au sud de la péninsule arabique et au Yémen, en passant par la Syrie et l’Irak .
Dans ces deux derniers pays, il est en première ligne face aux jihadistes sunnites de l’Etat islamique, directement engagé sur le terrain avec de hauts cadres des Gardiens de la révolution, la force d’élite iranienne, favorisant l’émergence de milices chiites, encadrant l’armée de Bagdad et évitant l’effondrement de celle de Bachar al-Assad, dont il est le principal soutien .
L’Iran pourrait-il devenir un allié face aux jihadistes? Cette tentation existe chez certains, notamment à Washington, mais pas seulement, même si l’administration américaine reste est consciente des hauts risques d’une telle option. Miser sur l’Iran serait miser sur un pompier pyromane. Paris en a toujours la conviction et reste d’ailleurs très clairement le pilier de la fermeté occidentale face à Téhéran. C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre les craintes de nombreux pays voisins avec les risques d’une prolifération incontrôlée dans la région. L’Arabie Saoudite, l’Egypte, les pays du Golfe et la Turquie partagent toujours la même inquiétude de voir l’Iran se doter à terme de l’arme nucléaire. Et aussi Israël, qui se sent le plus directement menacé par la bombe des mollahs .
Au-delà de leurs rodomontades sur une option militaire, à leurs dires toujours ouverte, les autorités israéliennes soulignent la nécessité d’arriver à un accord beaucoup plus clair et contraignant, exigeant notamment qu’il inclute une reconnaissance iranienne «claire et sans ambiguïté du droit à l’existence d’Israël». Le chemin jusqu’à l’accord final reste encore semé d’embûches .


http://www.liberation.fr/monde/2015/04/05/quel-credit-pour-l-iran_1235146

Au Président de la République Française,

Au Président de la République Française,
Au Gouvernement de la République Française,




Le Parti Social-Démocrate d'Iran regrette profondément l'assassinat des caricaturistes français de "Charlie Hebdo" par des terroristes islamistes. Cet acte criminel a crée en nous une très grande inquiétude.

Nous, le Parti Social-Démocrate de l'Iran, avons connu pendant 36 ans sans interruption des activités terroristes du régime islamique en Iran et à l'étranger. Nos écrivains et auteurs sont assassinés en série. Les membres de l'Association des écrivains iraniens qui expriment une critique de l’appareil dirigeant terroriste sont assassinés. Assassiner l'élite de notre société par les islamistes est devenu un fait institutionnel.

Les groupes criminels islamiques ont maintenant également attaqué la France. La philosophie critique et l'esprit démocratique des meilleurs caricaturistes de France, une partie de l'élite intellectuelle de leur pays que nous considérons comme des héros de la nation et le monde, ont été détruits par un assassinat brutal.

Derrière la structure terroriste des islamistes se sont positionnés trois pays qui apportent un soutien financier à l’activité de la terreur islamique: l'Iran, l'Arabie Saoudite et le Qatar. Ces pays doivent être empêchés de continuer à pratiquer le soutien du terrorisme.

La France ne devrait pas échanger des terroristes avec de tels régimes, comme le gouvernement de la République Française l'a fait dans le cas de M. Bakhtiar, dernier Premier ministre de l'Iran, et d'autres membres de l’opposition iranienne qui furent assassinés et dont les assassins ont été livrés à l'Iran comme une monnaie d'échange. Notre parti est convaincu que les terroristes qui sont envoyés par un régime d’idéologie terroriste pour assassiner des intellectuels critiques ou des opposition dans les pays européens, ne doivent jamais être remis aux gouvernements qui ont donné l’ordre de tuer.

L’assassinat de ces intellectuels irremplaçables de leur nation par les terroristes islamistes nous a rendu très inquiets. Mon parti et ma nation sont unis avec le peuple français éclairé pour lutter contre la barbarie criminelle de l'Islam.

Nous exprimons notre solidarité et compassion avec la Nation française. Notre lutte commune contre le terrorisme islamique continuera.

Avec l’expression de nos meilleurs salutations cordiales,


Dr. Madani

Président
Parti Social-Démocrate de l'Iran
10.01.2015

Iran : les pasdarans de Chiraz écrasent 800 antennes sous des blindés


Iran : les pasdarans de Chiraz écrasent 800 antennes sous des blindés


Mercredi, 02 Octobre 2013 13:21

Le mollah Rohani, au conseil des relations étrangères à New York le 26 septembre : “En Iran tout le monde a facilement accès au réseau satellite”

Rohani, président du fascisme religieux au pouvoir en Iran, a déclaré le 26 septembre au Conseil des relations étrangères à New York qu’en “Iran tout le monde à facilement accès au réseau satellite, vous pouvez même voir des antennes sur les toits dans chaque village.” Deux jours plus tard, les gardiens de la révolution, les pasdaran, annonçaient à Chiraz (sud de l’Iran) qu’ils avaient utilisé des transports de troupe blindés et des rouleaux compresseurs pour écraser 800 antennes satellite comme un acte «symbolique» et une «mesure de valeur pour s’opposer à l’attaque culturelle lancée par les ennemis de la révolution et du système», en «présence des autorités de la province et de la ville de Chiraz.»

Le site des pasdaran de la province de Fars a écrit à ce propos :“Les blindés des pasdaran sont partis en guerre contre les antennes satellite”, ajoutant qu’il s’agit de “la seconde phase de la destruction des équipements confisqués juste dans une des bases réservées au plan de lutte contre les antennes satellites.”
Les pasdaran avaient aussi disposé sur des antennes le drapeau américain où était écrit “Mort à l’Amérique”.
Quelques jours avant le discours de Rohani, son ministre de la Culture Janati se disait inquiet du fait qu’environ 60% de la population de Téhéran utilisaient les antennes satellites. “Aujourd’hui, le libre accès à l’information, aux réseaux satellites et à Internet (...) ont conduit à un assaut culturel d’exemples erronés et contraires aux valeurs dans notre société.” (Agence Mehr, affiliée au ministère du renseignement (Vevak), 13 septembre 2013)

Le mollah Mohammad Saïdi, imam de la prière de Qom a déclaré le 25 septembre : “Aujourd’hui, l’ennemi, par le biais d’attaques et d’offensives culturelles, vise la profondeur des foyers et des familles.» Hossein Zolfaghari, commandant des patrouilles frontalières des forces de sécurité a indiqué une augmentation de 99% de découvertes d’antennes satellites (agence officielle ISNA – 26 septembre).

Les mesures répressives et les inquiétudes du régime sont un signe de l’aversion croissante de la population vis-à-vis des chaines TV officielles et de son désir de se tourner vers les chaines satellites interdites, en particulier Sima-ye-Azadi (L’image de la liberté), qui est une source crédible d’accès aux nouvelles et aux informations, spécialement en ce qui concerne la dictature des mollahs et la Résistance iranienne.

Auparavant, le régime des mollahs avait qualifié Sima-ye-Azadi de "dangereuse". Comme le numéro 2 de la télévision du régime, qui a déclaré : “Sima-ye-Azadi, qui est liée aux activités des Monafeghine (terme péjoratif du régime pour l’OMPI), et fait partie des médias qui se sont malheureusement installés dans la plupart des foyers iraniens.» Tout en redoutant de voir “doubler le nombre de gens qui ont choisi le satellite”, il a estimé que cette “tendance croissante” est “très préoccupante” pour la société.

Des sourires à New York, des exécutions de prisonniers et des antennes écrasées en Iran, un massacre à Achraf et le massacre du peuple syrien à l’arme chimique, voilà la politique du régime des mollahs sous la présidence de Rohani.
http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/social/12872-iran-les-pasdarans-de-chiraz-ecrasent-800-antennes-sous-des-blindes

Un dossier sur Hassan Rohani, le nouveau Président du régime iranien : Est-il une force de changement ?


Un dossier sur Hassan Rohani, le nouveau Président du régime iranien : Est-il une force de changement

?
Jeudi, 04 Juillet 2013 11:02
1 - Le passé de Rohani

Hassan Rohani est un responsable de haut rang du régime depuis trente ans, principalement dans le domaine du renseignement et de la sécurité militaire et nationale .

weiterlesen...

Iran : 23 exécutions à travers le pays Lundi

Iran : 23 exécutions à travers le pays Lundi

22 Avril 2013 - 09:34

Le régime inhumain des mollahs a pendu 9 prisonniers dans deux exécutions collectives à la prison centrale de Kerman et de Zahedan dans le sud-est de l’Iran, le 20 avril. Deux des condamnés était des ressortissants afghans. Deux jours auparavant deux détenus avaient été pendus à Machad (nord-est), un autre à la prison de Zarand (province de Kerman), et un jeune de 25 ans Hossein Tchoflaki, à la prison de Gohardacht (banlieue de Téhéran). Un des exécutés était un jeune ouvrier de 21 ans.

weiterlesen...

Iran: Téhéran manoeuvre dans le détroit d'Ormuz

Iran: Téhéran manoeuvre dans le détroit d'Ormuz

Maha Al-Cherbini - 02-01-2013

Les grandes manoeuvres maritimes iraniennes dans le détroit d’Ormuz viennent de prendre fin, alors que le pays souffre de plus en plus de son isolement économique. Des négociations sont prévues le 16 janvier avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) .

weiterlesen...

Le prix Sakharov récompense deux dissidents iraniens

Le prix Sakharov récompense deux dissidents iraniens
Mots clés : Prix Sakharov, Iran, Jafar Panahi, Nasrine Sotoudeh, Mahmoud Ahmadinejad


Par Delphine Minoui
Mis à jour le 26/10/2012 à 15:34 | publié le 26/10/2012 à 15:24 Réactions (2)
Jafar Panahi et Nasrine Sotoudeh. Crédits photo : ATTA KENARE/ARASH ASHOURINIA/AFP
inShare
Recommander1
Le cinéaste Jafar Panahi et l'avocate Nasrine Sotoudeh, condamnés à de lourdes peines dans leur pays, ont été désignés vendredi par le Parlement européen.

weiterlesen...

 Un tank de l'armée syrienne près d'Idlib. Selon un rapport des services de renseignements

Un tank de l'armée syrienne près d'Idlib. Selon un rapport des services de renseignements

occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour transporter en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés. /Photo prise le 14 septembre 2012/REUTERS/Shaam News Network/Handout (c) Reuters

weiterlesen...

La Syrie brandit la menace des armes chimiques en cas d'"agression" des Occidentaux


La Syrie brandit la menace des armes chimiques en cas d'"agression" des Occidentaux

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 23.07.2012 à 18h01 • Mis à jour le 23.07.2012 à 22h17

Pour la première fois, le régime syrien a reconnu publiquement posséder des armes chimiques, tout en assurant qu'il ne les utiliserait qu'en cas d'"agression étrangère".

weiterlesen...

Deux auteurs iraniens arbitrairement arrêtés, dénonce le PEN

Deux auteurs iraniens arbitrairement arrêtés, dénonce le PEN

Par Clément Solym, le mercredi 20 juin 2012 à 17:40:28

Tout le monde l'avait oublié, mais nous célébrons aujourd'hui la Journée nationale des réfugiés. Enfin, tout le monde…le PEN international, organisation professionnelle d'auteurs, n'allait pas manquer l'occasion d'attirer l'attention sur le sort des auteurs en danger, dans leur propre pays.

weiterlesen...

 L’ex procureur de Téheran Mortazavi pourrait être mis en examen au sujet de l’affaire de la prison


L’ex procureur de Téheran Mortazavi pourrait être mis en examen au sujet de l’affaire de la prison de Karhizak fin Juin

Publié le juin 4, 2012

31 Mai 2012 nouvelle parvenue d’Iran via Radio Zamaneh: L’ex juge Saïd Mortazavi qui fut aussi l’ancien procureur de Téhéran.Qui est l’un des principaux suspects dans la mort par tortures de manifestants anti-régime détenus dans la prison de Kahrizak en Juin-Juillet 2009, pourrait être mis en examen à la fin du mois de Juin .

weiterlesen...

Monsieur François Hollande, Monsieur le Président de la République,

Monsieur François Hollande, Monsieur le Président de la République,


Parti Socialiste
le Parti Social Démocrate de l'Iran vous félicite de votre élection à la présidence de la France. Nous vous félicitons également parce que votre parti a remporté cette victoire. La décision de la nation française a été clairement définie. Elle voulait un changement par rapport à une politique qui avancait vers le chômage et la pauvreté, et surtout en offrant une perspective a la jeunesse de la nation française. Les circonstances sociales actuelles peuvent être modifiées par le Parti Socialiste, sous votre direction. Nous vous souhaitons, à vous et à votre parti et l'ensemble de votre nation du succès dans l´élimination de la crise économique.

weiterlesen...

L'ancien Premier ministre socialiste "n'est porteur d'aucun message ni investi d'aucune mission" par le

L'ancien Premier ministre socialiste "n'est porteur d'aucun message ni investi d'aucune mission" par le président élu François Hollande, a précisé son entourage chargé de la diplomatie.


'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard, en visite pour quelques jours à Téhéran, "n'est porteur d'aucun message ni investi d'aucune mission" par le président élu François Hollande, a indiqué samedi à l'AFP son entourage chargé de la diplomatie.

weiterlesen...

Impasse diplomatique sur le nucléaire iranien

Impasse diplomatique sur le nucléaire iranien


Mots clés : Iran, Yukiya Amano, Benyamin Nétanyahou, Barack Obama, AIEA
Aucun progrès n'a été enregistré par le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

weiterlesen...

 Déclarations et publications antisémites du régime iranien ; sponsors iraniens du film de

vendredi 10 février 2012

Déclarations et publications antisémites du régime iranien ; sponsors iraniens du film de Dieudonné : L’Antisémite

MEMRI Middle East Media Research Institute

weiterlesen...

dévoilent les mails secrets entre Damas et Téhéran

dévoilent les mails secrets entre Damas et Téhéran

Mots clés : Anonymous, Syrie, Iran, Assad El-Anonymous, un groupe de pirates informatiques, a révélé dimanche la teneur de courriels ultraconfidentiels sur une aide de plus d'un milliard de dollars que Téhéran aurait récemment accordée à Damas pour contrer les sanctions financières internationales

weiterlesen...

Ormuz: l'Iran identifie un porte-avion US

AFP Mis à jour le 29/12/2011 à 07:42 | publié le 29/12/2011 à 07:41

Ormuz(Hormuz): l'Iran identifie un porte-avion US

Un avion iranien a "identifié" un porte-avion américain dans la zone des manoeuvres navales menées par la marine dans la région particulièrement sensible du détroit d'Ormuz, a déclaré un responsable militaire, cité par l'agence officielle Irna.

weiterlesen...

Israël exclut une attaque contre l’Iran “à l’heure actuelle”

http://www.francesoir.fr/

Israël exclut une attaque contre l’Iran “à l’heure actuelle”

» S'identifier

Vendredi 02 décembre, 15:59
ACCUEILACTUALITÉSPEOPLE / TVSPORTSPRATIQUELOISIRSTURFPRÉSIDENTIELLE 2012
Accueil > Actualité > International > Israël exclut une attaque contre l’Iran “à l’heure actuelle”
LE PROBLÈME DU NUCLÉAIRE IRANIENPublié le 2 décembre 2011 à 07h35
Mis à jour le 2 décembre 2011 à 07h40
Israël exclut une attaque contre l’Iran “à l’heure actuelle”
Jugeant un Iran nucléaire « inacceptable », le ministre de la Défense, Ehoud Barak, exclut, pour l’instant, une attaque militaire.

weiterlesen...

L'UE se donne un mois pour frapper le pétrole iranien

L'UE se donne un mois pour frapper le pétrole iranien

Mots clés : Nucléaire Iranien, IRAN, EUROPE, UE, Alain Juppé, AIEA
Par jean jacques mével
Publié le 01/12/2011 à 22:36 Réagir
Jeudi à Bruxelles, Alain Juppé assuré que l'Europe travaillait à «des sanctions plus dures et sans précédent». Crédits photo : GEORGES GOBET/AFP
S'abonner au Figaro.fr
Après le cri d'alarme de l'AIEA sur le nucléaire, les Vingt-Sept durcissent leurs sanctions contre Téhéran.
De notre correspondant à Bruxelles
Le compte à rebours est lancé pour frapper Téhéran là où ça fait mal. L'Union européenne a décidé d'adopter, en janvier au plus tard, un train de sanctions présentées comme sévères contre la finance, le transport et l'énergie - en clair le pétrole iranien dans toutes ses dimensions.

weiterlesen...BOX_TEXT

L'UE étend ses sanctions contre l'Iran

LEMONDE.FR avec Reuters et AFP | 01.12.11 | 15h31 • Mis à jour le 01.12.11 | 17h42

L'Union européenne a décidé, jeudi, de travailler à un nouveau train de sanctions contre l'Iran visant les secteurs des finances, des transports mais aussi celui, stratégique, de l'énergie, en raison du programme nucléaire contesté de Téhéran.

weiterlesen...

Whether the Attack on Iranian Nuclear Sites Is True or Bluff, It will lead to a New Cold War with Two Nuclear Umbrellas!

Posted on 11 November 2011
Source: blog.Tribulationperiod.com

weiterlesen...

Téhéran met en garde contre toute attaque de ses sites nucléaires

Téhéran met en garde contre toute attaque de ses sites nucléaires

LEMONDE.FR avec AFP | 10.11.11 | 11h43 • Mis à jour le 10.11.11 | 22h39
L’ayatollah iranien Ali Khamenei.AFP/-

Au lendemain de la publication, mardi 8 novembre, d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui accuse Téhéran d'avoir cherché à se doter de l'arme atomique, le chef suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a mis en garde Israël, les Etats-Unis et leurs alliés contre toute attaque des sites atomiques iraniens.

weiterlesen...

La France souhaite "des sanctions" pour faire plier l'Iran sur le nucléaire

La France souhaite "des sanctions" pour faire plier l'Iran sur le nucléaire

La publication du rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) évoquant de "sérieuses inquiétudes concernant une possible dimension militaire du programme nucléaire" de Téhéran, mardi 8 novembre, a suscité des réactions opposées au sein de la communauté internationale.

weiterlesen...

Tension accrue sur le nucléaire iranien en attendant le rapport de l'AIEA

Tension accrue sur le nucléaire iranien en attendant le rapport de l'AIEA

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 08.11.11 | 13h00 • Mis à jour le 08.11.11 | 16h26

L'Iran "n'a pas besoin de la bombe atomique" pour affronter Washington et ses alliés, a réaffirmé, mardi 8 novembre, le président Mahmoud Ahmadinejad. "Les Etats-Unis, qui possèdent 5 000 bombes atomiques, nous accusent avec impudence de fabriquer l'arme atomique, mais ils doivent savoir que si nous voulons couper la main qu'ils ont étendu sur le monde nous n'aurons pas besoin de la bombe atomique", a-t-il continué, cité par le site de la télévision d'Etat iranienne.

weiterlesen...

Le rapport sur le nucléaire iranien attendu dans un climat tendu

Le rapport sur le nucléaire iranien attendu dans un climat tendu

Alors que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'apprête à publier, mardi 8 novembre, son rapport le plus détaillé à ce jour sur le programme nucléaire iranien, Moscou a prévenu lundi que toute attaque militaire contre la République islamique serait une "très grave erreur". La veille, la France avait fait savoir par la voix de son ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, qu'une intervention armée serait "totalement déstabilisatrice" pour la région.

Le rapport de l'AIEA, qui devrait être présenté mercredi aux membres de l'agence onusienne, devrait établir que l'Iran mène diverses expériences ne pouvant se justifier que dans le cadre d'un programme militaire, selon des sources ayant connaissance de son contenu. Dans son édition de lundi, le Washington Post, citant experts et diplomates, écrit pour sa part que Téhéran a acquis la maîtrise d'étapes essentielles à la mise au point d'une arme nucléaire.

weiterlesen...

Rarement un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique aura été attendu avec autant de fébrilité que celui sur le programme nucléaire iranien.

Monde
RSS Monde

La tension monte autour du nucléaire iranien

Le Point.fr - Publié le 06/11/2011 à 17:17
Le rapport de l'AIEA sur le programme nucléaire iranien est attendu mardi. L'Iran le récuse, tandis qu'Israël évoque une éventuelle frappe préventive.
Rarement un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique aura été attendu avec autant de fébrilité que celui sur le programme nucléaire iranien. Prévu pour le mardi 8 novembre, il est précédé par la menace israélienne d'une éventuelle frappe militaire préventive contre l'Iran.

weiterlesen...

L'Iran se dit prêt à répondre à une attaque contre ses installations nucléaires

L'Iran se dit prêt à répondre à une attaque contre ses installations nucléaires

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, affirme que les Etats-Unis craignent les capacités militaires de l'Iran, qui peut selon lui tenir tête aux Occidentaux et à Israël. Ce dernier envisage de plus en plus sérieusement une attaque contre les installations nucléaires de l'Iran, à l'orée de la publication d'un rapport susceptible de renforcer les soupçons occidentaux quant au développement d'un programme nucléaire militaire par la République islamique.
Mahmoud Ahmadinejad défie les Etats-Unis et Israël dans un entretien, publié lundi 7 novembre, dans le journal égyptien Al-Akhbar. "Nous avons des capacités militaires différentes de tous les autres pays de la région. L'Iran.est capable de tenir tête à Israël et à l'Occident, et particulièrement aux Etats-Unis, déclare le président iranien. Les Etats-Unis craignent le potentiel iranien. L'Iran ne permettra aucune action (militaire)à son encontre."

en lire plus...

M. Nétanyahou attaque la presse après des fuites sur d'éventuelles frappes contre l'Iran

M. Nétanyahou attaque la presse après des fuites sur d'éventuelles frappes contre l'Iran

| 05.11.11 Mis à jour le 05.11.11

Et maintenant, la théorie du complot ! Après un étonnant silence de plus de cinq jours, pendant lesquels la plupart des ministres israéliens ont fait chorus dans le débat très public sur l'opportunité ou non, pour Israël, d'envisager des frappes militaires contre les installations nucléaires iraniennes, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a demandé au Shin Bet, le service de renseignement intérieur, de diligenter une enquête sur l'origine des fuites concernant une discussion censée rester confinée au cénacle du cabinet restreint.

en lire plus...

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 5 octobre 2011.

RAPPORT D’INFORMATION
DÉPOSÉ
en application de l’article 145 du Règlement
PAR LA COMMISSION DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
en conclusion des travaux d’une mission d’information constituée le 5 octobre 2010 (1),
sur « L’Iran après 2008 »

en lire plus...
Cette information vous a été envoyée par : esfand.khalaf@laposte.net


François Hollande veut entrer en campagne à son rythme

Cette information vous a été envoyée par : esfand.khalaf@laposte.net

François Hollande veut entrer en campagne à son rythme


François Hollande, rue de Solférino, dimanche 16 octobre 2011.
Jean-Claude Coutausse pour "Le Monde"
Désigné candidat du Parti socialiste à la présidentielle, dimanche 16 octobre, avec 56,6 % des suffrages exprimés sur un total de quelque 2,8 millions de voix, François Hollande, après avoir "franchi l'obstacle", a désormais l'œil rivé sur la suite. "Cette semaine doit être la conclusion des primaires, pas le début d'une nouvelle campagne", indiquait-il au Monde, lundi 17 octobre au matin.

en lire plus...

L'Iran prépare une bombe nucléaire

L'Iran prépare une bombe nucléaire

Mots clés : Prolifération Nucléaire, Programme Nucléaire Iranien, Bombe Nucléaire, IRAN, AIEA
Par , Isabelle Lasserre
Mis à jour le 13/10/2011 à 22:31 | publié le 13/10/2011 à 19:53 Réactions (314)
Le réacteur nucléaire de Bouchehr en 2010, sur les rives du golfe Persique, à quelque 1000 kilomètres au sud de Téhéran. Crédits photo : © Raheb Homavandi / Reuters/REUTERS
S'abonner au Figaro.fr

en lire plus...

La gauche revendique une victoire «historique» au Sénat

POLITIQUES Aujourd'hui à 14h41 (Mis à jour à 20:49)

La gauche revendique une victoire «historique» au Sénat


Les socialistes pensent avoir gagné suffisamment de sièges de sénateurs ce dimanche, pour obtenir une majorité absolue de la gauche. Une première sous la Ve République.

en lire plus...

L'Iran discute avec Moscou pour construire une 2e centrale nucléaire

L'Iran discute avec Moscou pour construire une 2e centrale nucléaire

LEMONDE.FR avec AFP | 23.09.11 | 22h22

La centrale nucléaire de Bouchehr, en Iran.AP/VAHID SALEMI
L'Iran est en discussion avec Moscou pour construire une deuxième centrale nucléaire, a déclaré vendredi 23 septembre le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, lors d'une conférence de presse à New York. "Il y a des discussions en cours avec les Russes à ce sujet", a-t-il affirmé. "Mais ce sont des conversations très générales", a-t-il ajouté.

en lire plus...

Les Occidentaux boycottent le discours d'Ahmadinejad à l'ONU

Les Occidentaux boycottent le discours d'Ahmadinejad à l'ONU

LEMONDE.FR avec AFP, Reuters | 22.09.11 | 19h55 • Mis à jour le 22.09.11 | 23h43

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad à la tribune de la 66e assemblée générale des Nations unies, le 22 septembre.REUTERS/JESSICA RINALDI
Les délégations des Etats-Unis, de la France et d'autres pays occidentaux ont boycotté, jeudi 22 septembre, le discours de Mahmoud Ahmadinejad au moment où le président iranien prenait la parole devant l'Assemblée générale annuelle des Nations unies.

en lire plus...

Six "collaborateurs" de la BBC en persan arrêtés en Iran

LEMONDE.FR avec AFP | 19.09.11 | 11h50

Six Iraniens accusés de collaborer illégalement avec le service en persan de la BBC-Television ont été arrêtés, a rapporté un des sites Internet de la télévision d'Etat. "Six membres d'une cellule secrète de la BBC ont été arrêtés (...). Ils fournissaient des informations et des films à la chaîne dans le but de noircir l'image de l'Iran et du peuple", indique le site de l'Islamic Republic of Iran News Network (Irinn), chaîne d'information en continu de la télévision d'Etat, citant "un responsable informé".

weiterlesen...

"M. X", l'escroc qui ébranle la République islamique d'Iran

"M. X", l'escroc qui ébranle la République islamique d'Iran

LEMONDE.FR avec AFP | 14.09.11 | 16h29 • Mis à jour le 14.09.11 | 17h59

Les autorités judiciaires l'appellent "M. X." Présenté comme un homme d'affaires bénéficiant de nombreuses complicités, cet Iranien est l'auteur d'une des plus grande fraude de l'histoire de la République islamique. Depuis 2009, il a soutiré quelque 28 000 milliards de rials (environ 1,9 milliard d'euros) au système bancaire de son pays en utilisant de fausses lettres de crédit censées émaner de la banque Saderat, l'un des principaux établissement iraniens.

en lire plus...

Sotoudeh, avocate bâillonnée

Sotoudeh, avocate bâillonnée
Mots clés : Avocate, Portrait, Justice, IRAN, Nasrine Sotoudeh


Par Delphine Minoui
10/01/2011 | Mise à jour : 20:13

Arrêtée il y a quatre mois, la juriste iranienne vient d'écoper de 11 ans de prison. C'est, en fait, son combat en faveur du droit des femmes, des mineurs et des journalistes que la justice des mollahs cherche à lui faire payer.

weiterlesen...

Selon BHL, Sarkozy a fait du sort de l'Iranienne Sakineh «une affaire personnelle»

Selon BHL, Sarkozy a fait du sort de l'Iranienne Sakineh «une affaire personnelle»


Nicolas Sarkozy fait du sort de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, Iranienne condamnée à mort par lapidation, «une affaire personnelle» et pourrait bientôt «prendre des initiatives», a confié jeudi à l'AFP Bernard-Henri Lévy, qui s'est entretenu dimanche avec le chef de l'Etat.
Par ailleurs, le philosophe a annoncé la publication en France et aux Etats-Unis à partir de lundi d'une lettre quotidienne adressée à l'Iranienne, signée de personnalités françaises et internationales.

«Nous allons envoyer à partir de lundi une lettre quotidienne à Sakineh, signée par de grands noms de la littérature et des arts», a annoncé le philosophe. Dans le même temps, «nous lancerons un appel aux internautes signataires pour qu'ils écrivent eux aussi à Sakineh. Ces lettres parviendront à sa famille. La publication démarrera lundi, probablement avec le journal Libération et de façon certaine avec le quotidien américain The Washington Post», a-t-il ajouté.
Des initiatives à venir?

«J'ai eu dimanche soir une longue conversation téléphonique avec le président Sarkozy. Nous avons parlé 30 minutes. Il a écouté, interrogé, demandé mille détails. Il semblait déjà très au fait du dossier», a précisé le philosophe, engagé dans la mobilisation pour empêcher l'exécution de la jeune femme.

«J'ai eu le sentiment, sans être suspect, c'est le moins que l'on puisse dire, d'adhésion aux grands choix politiques du sarkozisme, que le président, dans cette affaire, se conduit bien et semble faire du sort de Sakineh une affaire personnelle», a ajouté Bernard-Henri Lévy.

«Je ne serais pas surpris qu'il prenne dans les jours qui viennent des initiatives en ce sens. Mais il m'a demandé la confidentialité la plus totale sur ce point», a-t-il poursuivi.

Le site de la revue de BHL «La règle du jeu» a publié le 15 août une tribune de soutien à Sakineh Mohammadi-Ashtiani, signée par de grands noms du cinéma et de la littérature, ainsi que par plusieurs personnalités politiques. Le texte a figuré à la Une du journal Libération lundi.
Aveux forcés

Depuis cette date, une pétition sur le site reçoit de 1.800 à 2.000 signatures par jour, de citoyens anonymes et de personnalités comme Catherine Deneuve, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Gérard Depardieu, Jeanne Moreau, Martine Aubry, Valéry Giscard d'Estaing ou Bertrand Delanoé, a expliqué BHL.

«Il y a urgence à sauver Sakineh mais nous voulons aussi que cette mobilisation crée une sorte de jurisprudence morale», a conclu le philosophe.

Sakineh Mohammadi-Ashtiani, 43 ans, mère de deux enfants, a déclaré la semaine dernière à la télévision d'Etat iranienne qu'un homme avec qui elle était intime avait tué son mari en sa présence. Ses deux avocats ont affirmé qu'elle avait été forcée à faire cet «aveu».

La révélation début juillet de son exécution imminente par lapidation suscite depuis une vague d'indignation dans le monde. La justice iranienne a annoncé le 11 juillet la «suspension pour des raisons humanitaires» du verdict.

(Source AFP)


http://www.liberation.frmonde/0101652921-selon-bhl-sarkozy-a-fait-du-sort-de-l-iranienne-sakineh-une-affaire-personnelle]

 Point de vue Mettez fin aux exécutions par lapidation !

Mettez fin aux exécutions par lapidation !


Une femme âgée de 43 ans et mère de deux enfants, Sakineh Mohammadi-Ashtiani, risque aujourd'hui, dans la République islamique d'Iran, l'exécution par lapidation (après avoir déjà reçu en guise de "punition" publique, et en présence de l'un de ses propres enfants, à titre d'"exemple", 99 coups de fouet).
Ses crimes, aux yeux des autorités politico-religieuses de ce pays ? L'adultère, qui n'est ni un crime ni un délit. Mais, surtout, sa supposée complicité dans un meurtre qu'on lui a fait avouer sous la contrainte, à tel point qu'elle s'est immédiatement rétractée. On sait quoi penser de ces méthodes consistant à extorquer de prétendues vérités !

Nous, signataires de ce texte, nous appelons donc solennellement les autorités iraniennes à mettre fin à ce type de procédure, ainsi qu'à ce châtiment inique et barbare.

Nous nous associons à toutes les initiatives déjà engagées, notamment par des organisations de défense des droits de l'homme telles que Human Rights Watch et Amnesty International, en faveur de Madame Sakineh Mohammadi-Ashtiani.

Davantage : au-delà même de l'urgence de ce cas particulier, c'est, plus généralement, le respect de la dignité et de la liberté de toutes les femmes iraniennes, opprimées ou menacées, que nous demandons avec une même détermination.

Signataires :

Marc Bressant (écrivain, Grand Prix du Roman de l'Académie française), Luc Ferry (philosophe, ancien ministre français de l'Education nationale), Viviane Forrester (écrivain), Max Gallo (historien, écrivain, membre de l'Académie française), Marek Halter (écrivain), Alexandre Jardin (écrivain), Julia Kristeva (psychanalyste, écrivain), Edgar Morin (sociologue, philosophe), Gilles Perrault (écrivain), Nicolas Rey (écrivain), Elisabeth Roudinesco (historienne, université de Paris-VII), Daniel Salvatore Schiffer (philosophe, écrivain), Michel Serres (philosophe, membre de l'Académie française), Gilbert Sinoué (écrivain), Michel Wieviorka (sociologue, Ecole des hautes études en sciences sociales).
Daniel Salvatore Schiffer, Edgar Morin, Luc Ferry, Max Gallo…


http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/08/19/une-femme-iranienne-risque-la-lapidation_1400692_3232.html#xtor=AL-32280184

faut empêcher la lapidation de Sakineh»

Il faut empêcher la lapidation de Sakineh



les premiers signataires Bernard -Hery Lévy et Ségoléne Royal. par Wole SOYINKA, Bernard-Henri LEVY, Patrick MODIANO, Milan KUNDERA, Jorge SEMPRUN , Ségolène ROYAL, Rachida DATI, Simone VEIL, Marjane SATRAPI, Juliette BINOCHE, Mia FARROW Bob GELDOF, Taslima NASRIN, Ayaan HIRSI ALI, Jody WILLIAMS, Elisabeth BADINTER...

weiterlesen...Lire
Esfand.khalaf vous envoie cet article de "Liberation"
libération les premiers signataires Bernard -Hery Lévy et Ségoléne Royal

Chers Amis du Forum Pour la France

la libération de l'assassin de shapour bakhtiar,ancien premier ministre d'iran
Vakili Rad a quitté Orly pour Téhéran


Chers Amis du Forum Pour la France

Chacun mesure que la libération de l'assassin de Chapour Baktiar est non conforme à ce que le monde peut attendre de la justice de la France. Le FPF a demandé à son excellence Marc Razmara, ancien Ministre du Gouvernement de M. Baktiar quel était l'examen qu'il faisait de cette situation
Voici son point de vue, et je remercie son excellence d'avoir donné au Forum ces premières impressions
Henri Fouquereau - Secrétaire Général du Forum Pour la France

weiterlesen...

Téhéran cherche à empêcher toute nouvelle manifestation   Delphine Minoui - Correspondante au Moyen-Orient

Arrestations et mises en garde à l'opposition se sont multipliées avant la «journée de l'étudiant», lundi. Téhéran cherche à empêcher toute nouvelle manifestation


Delphine Minoui - Correspondante au Moyen-Orient
Un manifestant portant un masque aux couleurs de l'opposition à Téléran après la réélection controversée de Mahmoud Ahmadinejad, le 15 juin dernier.
Arrestations et mises en garde à l'opposition se sont multipliées avant la «journée de l'étudiant», lundi

.weiterlesen...


L'ONU dénonce les violations des droits de l'homme en Iran

L'ONU dénonce les violations des droits de l'homme en Iran



NEW YORK (Nations unies), 20 nov 2009 (AFP) - Une commission de l'ONU a dénoncé, vendredi dans une résolution, les "violations graves et répétées" des droits de l'homme en Iran, notamment lors de la répression des manifestations ayant suivi la dernière élection présidentielle.
La résolution non contraignante, présentée par le Canada, a été votée par 74 voix contre 48, avec 59 abstentions, par la commission plénière des droits de l'Homme de l'Assemblée générale de l'ONU.
Le soutien à l'Iran a ainsi légèrement diminué depuis l'an dernier, lorsqu'une résolution similaire avait été adoptée par 70 voix contre 51, avec 60 abstentions.
L'Arabie saoudite, qui avait voté "non" en 2008, a voté "oui" cette année, volte-face interprétée comme exprimant l'irritation de Riyad aux événements du nord-Yémen voisin où l'Iran est soupçonné de soutenir une rébellion chiite dans un conflit qui déborde en territoire saoudien.
Le texte devrait être adopté à une date ultérieure par l'Assemblée générale, où siègent les 192 Etats membres de l'ONU. Ce sera la 22e fois depuis 1985 que l'Assemblée plénière de l'ONU s'exprimera ainsi sur la situation des droits de l'homme en Iran.
La résolution exprime la "profonde préoccupation" de la commission devant les "violations graves et répétées" des droits de l'homme en Iran.
Elle mentionne tout particulièrement "la réaction du gouvernement à la suite de l'élection présidentielle du 12 juin et la multiplication concomitante des atteintes aux droits de l'homme".
Celles-ci comprennent des "actes de harcèlement, d'intimidation et de persécution, avec notamment arrestation, détention arbitraire ou disparition de membres de l'opposition, journalistes et autres représentants des médias, de blogueurs, d'avocats, de religieux, de défenseurs des droits de l'homme, d'universitaires, étudiants et autres personnes exerçant leur droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques, dont il est résulté un grand nombre de morts et de blessés".
Par ailleurs, la résolution cite "le recours à la torture et aux peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, y compris la flagellation et l'amputation."
Le texte mentionne aussi "la poursuite des nombreuses exécutions pratiquées au mépris des garanties internationalement reconnues, y compris les exécutions publiques et celles de mineurs".
La résolution cite aussi la lapidation, ainsi que "la recrudescence de la discrimination" à l'égard "de personnes appartenant à des minorités religieuses, ethniques, linguistiques ou autres".
L'ambassadeur d'Iran à l'ONU, Mohammad Khazaee, a vivement protesté contre la présentation de cette résolution par le Canada, qu'il a accusé de révéler ainsi "ses mauvaises intentions" et son désir "de promouvoir des objectifs politiques étroits".
Généralement soutenu par les pays musulmans et certains ténors du mouvement des non-alignés comme l'Inde, l'Indonésie, Cuba et le Venezuela, M. Khazaee a dénoncé le recours d'inspiration occidentale aux résolutions ciblant spécifiquement un pays, affirmant que ce sont toujours les pays en développement qui en font les frais.
"Aucun gouvernement, pas même le mien, ne peut prétendre à la perfection" en la matière, a-t-il dit, dénonçant "l'instrumentalisation à des fins politiques du concept des droits de l'homme".
Dans un communiqué, la Communauté internationale Baha'i, qui représente la religion bahaïe, interdite en Iran, a estimé au contraire que "l'adoption d'une résolution aux termes forts sur les droits de l'homme en Iran envoie à son gouvernement un puissant signal selon lequel le monde est gravement préoccupé par la manière dont il traite ses citoyens".
hc/cel

AFP 201713 GMT NOV 09

Rezapahlavi

Dimanche 24 Mai 2009

Reza Pahlavi: "Ne bombardez pas mon pays"

Reza Pahlavi, fils du dernier shah d'Iran, adjure Israël et l'Occident de ne pas faire la guerre. Et espère une révolte populaire contre les mollahs. Face au régime, il brandit les valeurs démocratiques occidentales, au nom d'une si vieille idée de la Perse. Au moment où commence la campagne présidentielle iranienne, le roi sans terre parle au JDD.

weiterlesen...

filename (203 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (181 Bytes)

filename (181 Bytes)

filename (181 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (50 Bytes)

filename (50 Bytes)

filename (203 Bytes)

filename (202 Bytes)

info@spiran.com
webmaster@spiran.com
www.spiran.com

Contact:
Spiran
P.O.BOX 420 450
50937 KÖLN
Germany
Fax: 0049221 42 42 27

Karim Lahiji : Téhéran "ne peut plus contrôler l'essor de la société civile"weiterlesen...

COMMUNIQUÉ DU SECRÉTARIAT INTERNATIONAL
Droits de l’Homme et lapidations judiciaires en Iranweiterlesen...

L'Europe après le non irlandais, par Hubert Védrine
LE MONDE | 19.06.08 | 13h51 • Mis à jour le 19.06.08 | 13h51
Réagissez à cet article Réagir (1) Classez cet article Classer Envoyez cet article par e-mail E-mail Imprimez cet article Imprimer Partager cet articlePartager
Partager: del.icio.us Facebook Digg! Wikio Scoopeo BlogMarksweiterlesen...

étudiants (hommes et femmes), proches du groupe Daneshjouyan-e Azadi Khah va Beraber Talab (Étudiants pour la liberté et l’égalité)weiterlesen...

* Tout savoir sur l'association: comment adhérer, contacts, productions, statuts, vie interne, commissions et groupes de travail...weiterlesen...

 CONFLIT ENTRE LONDRES ET TÉHÉRAN UE désigne tout un ambassadeur iranien

CONFLIT ENTRE LONDRES ET TÉHÉRAN
UE désigne tout un ambassadeur iranien
L'Union européenne a protesté contre l'arrestation par le personnel de la représentation britannique en Iran -, les 27 pays membres ont convenu, tous les ambassadeurs de Téhéran dans les ministères de citer. Londres a même eu un retrait de l'envoyé de Téhéran proposé.weiterlesen...

Exclusif : Les Gardiens de la révolution Islamique d’Égypte existent bel et bien désormais

1janvier 2012
Un groupe est apparu sur Internet, sous le nom de « Gardiens de la révolution Islamique d’Égypte », Mohammad Alhazry, est le secrétaire général de ce groupe composé de jeunes Égyptiens, prétend avoir 400 membres et s’honore d’une relation étroite avec le régime Islamique d’Iran.

weiterlesen...

L'avocat iranien Soltani condamné à 18 ans de prison

L'avocat iranien Soltani condamné à 18 ans de prison

Abdolfattah Soltani, cofondateur du Cercle des défenseurs des droits de l’homme avec le Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi, a été condamné entre autres pour «propagande contre le régime .

weiterlesen...

Iran: échauffourées à Téhéran sur fond de crise de la monnaie


Iran: échauffourées à Téhéran sur fond de crise de la monnaie

La police iranienne est intervenue mercredi de manière musclée à Téhéran, selon des témoins, pour arrêter des revendeurs illégaux de devises accusés d'être en partie responsables de la chute vertigineuse du cours du rial iranien .

weiterlesen...


letzte Änderungen: 26.4.2016 9:11